Ne manquez pas cette souscription jusqu'au 15 novembre 2017

mercredi 19 décembre 2012

Ne riez pas, c'est peut être l'avenir du train miniature !

La qualité de l'impression 3D progresse à pas de géants, et ce n'est pas un hasard... Songez seulement que pour un fabricant, cette technique signifie la possibilité de s'affranchir de couteux moules, d'adapter précisément les quantités produites aux besoins, de relancer si nécessaire, une production... Un dessin en 3D et hop, on imprime la pièce dessinée, selon la quantité voulue ! Certains fabricants de train miniature s'intéressent déjà de près à cette technologie qui pourrait permettre d'envisager des séries de modèles amorties sur des quantités bien moindres qu'en plastique injecté... Alors, d'ici combien de temps, des vapeurs régionales imprimées en 300 ou 500 exemplaires ?
Précisons que Drim 3D, en précurseur, utilise déjà cette technologie pour la production de signaux en N, puis en H0, prochainement présentés dans Loco-Revue.

3 commentaires:

  1. Incroyable! Que d"applications va t on pouvoir faire avec ce procede. Le prix de nos modèles va peut être baisser, avec la suppression des moules!

    RépondreSupprimer
  2. on va diminuer :
    1) le prix de fabrication par 1000
    2) la qualité des miniatures par 10000
    3) le prix de vente au public par 0

    On trouvera enfin des Fulgurex qualité jouef à 5000€

    RépondreSupprimer